Que boire pendant un entraînement ?


Les boissons sportives se classent en trois catégories différentes : les boissons hypotoniques, hypertoniques et isotoniques. Le type de boisson à privilégier dépend de la durée et de l’intensité de l’entraînement. Ces boissons sportives hydratent toutes mais elles diffèrent par leur concentration en glucides et électrolytes (sodium, potassium, etc.).

La concentration en solutés d’une boisson hypotonique est inférieure à celle du sang. En conséquence, l’eau d’une boisson sportive hypotonique est absorbée par le corps plus efficacement et rapidement. Elle hydrate donc beaucoup, mais apporte peu de glucides. Un exemple de boisson sportive hypotonique est l’eau, reconnaissable à son bouchon bleu.

  • < 4 g de glucides par 100 ml
  • Pour des efforts <1 h

Une boisson isotonique a la même quantité de solutés que votre sang. Elle est donc très facilement assimilée et séjourne moins longtemps dans l’estomac. Elle hydrate donc beaucoup et apporte de l’énergie. Ces boissons sont souvent reconnaissables à leur bouchon vert.

  • 4-8 g de glucides par 100 ml
  • Pour des efforts >1 h en temps moyen à chaud

Une boisson hypertonique (boisson énergétique) est plus concentrée et contient plus de solutés que le sang. En conséquence, elle est absorbée moins rapidement que de l’eau. Cette boisson séjourne plus longtemps dans l’estomac et peut provoquer des douleurs gastro-intestinales, surtout par temps chaud ou lors d’efforts intenses. Le but de cette boisson sportive n’est pas d’hydrater, mais de récupérer l’énergie perdue. Les boissons hypertoniques ont souvent un bouchon orange. Souvent des limonades et jus de fruits sont également hypertoniques.

  • > 8 g de glucides par 100 ml
  • Pour des efforts >1 h par temps froid ou après le sport

Retourner à l'aperçu